Culture

Harvey Ambomo : Homme De La Nuit

Il est des hommes dont le portrait est difficile à tisser. Tel est le cas d’Harvey Ambomo, figure énigmatique qui multiplie les rôles : collaborateur sur Materialiste, fondateur de l’agence Kisu, journaliste chez DediCate, DJ à sa façon et gentleman mondain. Créature de la nuit, l’inépuisable Harvey vit au rythme frénétique des soirées.

Materialiste a décidé d’accorder son premier portrait à Harvey pour deux raisons. Rares sont ceux qui incarnent mieux l’élégance au masculin pour commencer.

Son look affirmé et son goût irréprochable devraient servir de source d’inspiration à tout homme en quête de raffinement. Deuxièmement, et dans un registre plus intime, l’identité d’Harvey est profondément inscrite dans les pages de Materialiste. C’est donc avec grande amitié et profond respect que nous saluons son style.

R : Harvey, qu’est-ce que, pour toi, l’élégance au masculin ?

H : Quand on parle d’élégance, il ne s’agit pas forcément de choix vestimentaires. Pour moi, l’élégance est une attitude. Se sentir bien dans sa peau et se comporter naturellement sont les clés de l’élégance au masculin.

 

R : Je sais que tout le monde te pose la même question, mais parle-moi un peu de ton style.

H : Je ne crois pas pouvoir définir mon style, car il n’appartient à aucune catégorie. En règle générale, je privilégie des pièces simples, confortables et bien coupées. Au niveau des accessoires, je me permets plus de liberté : j’essaie d’investir dans des pièces atypiques. Vous me verrez rarement sans foulard ou nœuds papillon !

R : Il n’est pas sans remarquer que tu es également adepte des lunettes de soleil. Tu ne les quittes jamais, même la nuit !

H : (Rires) Oui, c’est exact ! Je suis un inconditionnel des lunettes de soleil, mais peut-être pas pour les raisons que tu imagines. Je suis quelqu’un de timide et porter des lunettes de soleil en public me permet de filtrer le monde extérieur.

 

R : Parlons de marques : quelles griffes de lunettes de soleil préfères-tu ?

H : Je porte presque exclusivement les créations de Thierry Lasry. C’est un homme de grand talent qui ne cesse d’innover en matière de lunettes. Aujourd’hui, je porte des Smalto créées en édition limitée pour le dernier défilé homme. Il m’arrive de flasher sur une paire de lunettes. Je porte souvent un modèle à monture blanche signé Marc Jacobs que j’ai découvert lors d’une escale à Tokyo. Dès que je l’ai vu, je me suis juste dit : « Il me le faut absolument ».

R : S’il y a bien une passion qui nous unit, ce sont les nœuds papillon.

H : Tout à fait ! Comme toi, je suis fan de Laurent Desgrange et il m’arrive souvent de porter ses magnifiques créations. Autre référence dans le genre, je porte des créations de Flouzen, dont une cravate rouge en cachemire qui peut se nouer en nœuds papillon.

R : Il n’est pas toujours évident pour un homme de porter des bijoux. Pourtant tu le fais avec grâce et intelligence. Quels sont tes repères dans ce milieu ?

H : Je n’achète que des bijoux de qualité, à la fois inattendus et masculins. Je pense notamment à mes colliers Nicolas Theil. Cet ancien de chez Jean-Paul Gaultier est un véritable génie qui crée des pièces d’exception. De tous mes bijoux, j’affectionne particulièrement mon collier pipe signé Vibe Harsloef, créatrice basée à Copenhague.

R : Quelles pièces phares un homme doit-il se procurer pour briller la nuit ?

H : La réponse à cette question est très simple : rien ne vaut un smoking ou une veste de cocktail. Margiela et Smalto sont particulièrement forts à ce niveau. Ces basiques sont évidemment à compléter par quelques accessoires bien assortis !

 

R : Quel parfum portes-tu la nuit ? Quelle odeur évoque la nuit ?

H : J’altèrne entre trois parfums : L’Eau de Cartier, Lolita Lempicka ‘Au Masculin’ (l’été surtout) et Jamais le dimanche’ d’Ego Facto dont je suis l’égérie. Ce dernier parfum est plutôt suprenant, le mélange de chanvre et d’encens donnant un résultat résolument masculin. Pour moi, la note dominante de la nuit est la fraîcheur, une dimension qui se retrouve dans mes choix olfactifs.

R : Difficile de faire la fête en permanence ! Quelles astuces beauté pour les lendemains de fête ?

H :Je n’ai pas de régime beauté à vrai dire, mais pour tout ce qui est détox et soins du visage, je ne jure que par la gamme Kiehl’s pour homme.

 

R : Quelle serait pour toi une soirée parfaite ?

H : Je choisis toujours mes soirées en fonction des marques partenaires, car cela donne une idée de comment va se dérouler la soirée. J’accorde beaucoup d’importance au lieu ainsi qu’au programme musical, étant moi-même DJ. En réalité, une soirée réussie, c’est un ensemble de choses, mais surtout de la bonne chère et de bons convives !

Dans les pas d’Harvey : une soirée parisienne

Balade : Ile Saint Louis / Quais de Seine

Restaurant : Le Derrière

Bar : Le Carmen

Club : Le Montana

Photos : http://www.saywho.fr

Share the love

Vous aimerez aussi

Style

MATERIALISTE X BALIBARIS

Partagez votre avis