Cosmétique

Invictus : Paco Rabanne €

Après vous avoir présenté l’univers d’Invictus et celui de notre cher candidat, Maxime, le moment est venu de nous intéresser à la naissance du projet, car bien avant Kanye West, Nick Youngquest et son cortège de sylphides, tout a commencé avec une signature olfactive magistrale : le jus Invictus.

Imaginer le parfum de la victoire – ce curieux mélange d’excitation et de soulagement – n’est pas chose simple. Il aura fallu plus de deux ans et demi de recherches à Véronique Nyberg et son illustre trio de nez (Anne Flipo, Olivier Polge, Dominique Ropion) pour tomber sur l’accord parfait, à mi-chemin entre fraîcheur éclatante et sensualité débordante.

Terriblement Paco Rabanne, Invictus s’inspire de l’innovation et de l’impertinence qui font depuis toujours l’identité de la maison pour effacer le triangle traditionnel en faveur d’une construction bicéphale, réinventant ainsi les règles de l’olfaction. En opposant un accord marin relevé de pamplemousse et de feuille de laurier à un sillage boisé-ambré ponctué de patchouli, Invictus joue des tensions pour faire jaillir une masculinité moderne, complexe et démesurément sexy.

Légèrement salé et totalement racé, Invictus fusionne avec la peau pour en dégager quelque chose d’animal. Mais ici nous sommes bien loin du séducteur premier degré un poil ‘cheap’ de certains déodorants grand public. Après l’éclat initial, on découvre quelque chose de plus subtil et énigmatique, pour ne pas dire érotique. En fin de partie, une pointe de légèreté à l’image du sourire complice de Naughty Nick à la fin du spot… En somme, un opus délicieusement orgiaque.

One Last Thing…

Au cas où vous l’auriez oublié, nous travaillons main dans la main avec Mr Maxime Bussière, nageur extraordinaire, pour conduire la France à la victoire (Non ? Toujours pas ? Petite séance de rattrapage ici) ! Avec votre soutien, il aura la possibilité de récolter 50.000 euros pour des enfants hospitalisés. Alors vite, votez, votez, votez #TeamMax sur le site officiel Invictus !! Un grand merci, amis Materialistes.

Share the love

Partagez votre avis