Style

Kris Van Assche

Si Kris Van Assche occupe une place importante dans nos cœurs et dans nos garde-robes, c’est parce que nous avons grandi avec lui. Au même moment où nous commencions à signer nos premiers billets ici, Kris se lançait dans l’aventure avec une première collection éponyme. C’était en 2004.

Et neuf ans plus tard ? Ses sneakers montantes aux lacets interminables, nous en avons usé plus d’une paire. Ses pantalons noirs au tombé irréprochable, nous en sommes devenus des inconditionnels. Son style sportswear luxe, nous l’avons affiché et plébiscité comme porteur d’un nouveau menswear, moins étriqué. Conceptuelles mais accessibles, les créations de KVA sont des vêtements de tous les jours, mais en mieux.

Une force tranquille dans un milieu qui ne s’y prête pas toujours, il a su imposer son vocabulaire avec rigueur et constance. Ayant soigneusement construit sa maison sans impératif ni limite, il semblait donc logique qu’il étende son univers vers un premier espace phyisque, parfait reflet de sa philosophe de design.

Imaginée par le cabinet Ciguë (Aesop, Adam Kimmel, Dover Street Market), la première boutique a vu le jour en juin dernier au 16, rue Saint Roch. Un emplacement symbolique pour Kris, car au coeur des écrins de luxe du quartier de Saint-Honoré, et pourtant légèrement en retrait. C’est à cela que se mesure l’esprit Kris Van Assche : chic mais street, confidentiel mais intimiste.

Luxurious industrial. Sharp brutality. Suspended movement. Quelques mots pour résumer l’ambiance que souhaitait distiller Kris dans son flagship parisien. Plus concrètement, cela se traduit par un jeu de matières entre murs blancs, parquets et moulures, cabines en acier et étagères recouvertes de caoutchouc.

Fidèle à sa prédilection pour les formes géométriques et lignes angulaires – ces quelques détails qui viennent bousculer le regard – la boutique joue des contrastes pour proposer un univers baroque minimal, celui même qui se retrouve depuis toujours dans ses créations. Nous y sommes passés prendre quelques photos par une matinée pluvieuse.

Au coeur de la boutique, la disposition des différentes pièces de la collection AH13 semble expliciter plus que jamais la dualité qui se manifeste chez KVA, tant au niveau de la juxtaposition des styles que des matières. Parmi les pièces fortes de la saison, mention spéciale pour les chemise/veste-sweatshirts et pullover-chemise hybrides, des chefs-d’œuvre de la construction.

Une collection qui s’annonce tel un joli doigt d’honneur à la convention, sans pour autant tomber dans le caricatural. C’est là tout la magie de son art car, toujours bien dosé et parfaitement exécuté, le vêtement hybride façon KVA tient la route. Au premier étage, le sanctum sanctorum des adeptes de sneakers montantes. Notre coup de coeur ? Les zippées à multi-lacets en kaki. Ça fait du bien, un peu de couleur.

Chapître charnière dans l’histoire de Kris Van Assche, 2013 marque notamment l’ouverture de la maison à l’international grâce à un nouveau service de boutique online. Une solution parfaitement adaptée à ceux qui n’auront pas le bonheur de se diriger rue Saint-Roch ces jours-ci…

 Photos : Elise Toïdé

 

Share the love

Partagez votre avis