Style

#pfw #ss15 : Kenzo (takes) Paris

« Mais, où est la vraie invitation ? » est peut-être la question la plus entendue la semaine dernière, chaque fois que l’on posait les yeux sur le trousseau de Tours Eiffel envoyé par Kenzo Paris. Devant le regard étonné voire suspicieux de votre interlocuteur, essayez de faire comprendre que oui, ce trousseau est bien l’invitation pour le défilé ss15 de Kenzo est bien l’invitation.

Et puis, il y a les autres – entendez ceux qui comprennent. Samedi matin, sur le Pont Alexandre III à Paris, une foule se forme et attend sous la pluie, Tours Eiffel version miniature en main, que le voile se lève enfin sur le mystère Kenzo.

kenzo-invitation

Dès les premières notes de Loijy de Giulio Franceschelli (remixé par Disclosure, en collaboration avec la maison), l’on comprend mieux l’intention de ce cadeau original.

Des tons de couleur pastel se mêlent aux arabesques qui ornent les créations, avec une facilité déconcertante. Pour la silhouette de l’homme Kenzo, un rose saumon se marie au vert turquoise, les pois s’élargissent sur vestes et manteaux. « Et alors, qui va bien pouvoir m’en empêcher ? » penserait l’homme Kenzo…

Kenzo-ss15-Mens-Fashion-Show

Kenzo-Homme-Paris-Fashion-Show

Et pourquoi pas rhabiller le Parisien ? D’accord, laissons lui ce qui est si cher à sa garde-robe, mais ajoutons lui une touche d’amusement en plus. Pari réussi pour Humberto Leon et Carol Lim, qui se permettent une nouvelle fois les extravagances qu’on leur connaît.

Honorer la maison parisienne et ses références – en présence de Kenzo Takada – ne les a certainement pas empêché de se distinguer par leur propre patte new-yorkaise.

Kenzo-Paris-Pont-Alexandre-III

Kenzo-Paris-Menswear-SS15

kenzo-pfw-ss15

En ce samedi matin décidément maussade, Kenzo a réveillé Paris et s’est inscrit au répertoire des indétrônables de la #PFW. Peut-on se permettre de rebaptiser la capitale française ?

Crédits Photo : Llivane Lawson

Share the love

Partagez votre avis