Moteurs

Range Rover Evoque

Range Rover Evoque

Un après son lancement officiel, Range Rover lance une édition spéciale du Evoque avec Victoria Beckham*. Personnellement, elle ne m’a jamais laissé indifférent cette anglaise. Déjà à l’époque des Spice Girls, je trouvais que Victoria était celle qui avait le plus d’allure.

Enfin, ce n’est pas le sujet, mais tout de même : A l’époque où les Spice Girls étaient à leur apogée, avez-vous le souvenir d’avoir comparé les 5 chanteuses pour savoir laquelle était votre préférée ? Non, vous aviez un coup de cœur pour Gerry, ou Victoria, ou une autre. Et bien justement, une voiture c’est comme une femme : Comparaison n’est pas raison.

*Limitée à 200 exemplaires, au tarif de 100 000 €, justifiant les détails en plaqué or rose, les tapis de sol en mohair et une carrosserie avec des finitions à la main.

Range Rover Evoque

Je commence ma note ainsi car avant de conduire le Range Rover Evoque, j’ai lu quelques articles sur ce SUV. Généralement, le sujet comparait ce Range à l’Audi Q5, au BMW X3 … bref, des articles plutôt ennuyeux qui à mon sens abordaient le sujet sous le mauvais angle. On n’achète pas un Range Rover Evoque car il a une meilleure note dans l’auto-journal que l’Audi Q5. On l’achète car on le veut. Point.

On ne compare pas Victoria Beckham à la Duchesse-de-je-ne-sais-pas-quoi. Si vous avez épousé une bourgeoise protestante et que vous avez 3 enfants alors oui, le Q5 fera l’affaire. Si vous avez de l’argent, pas d’enfants, et que vous changez de copine aussi souvent que vous faites le plein, alors la Range vous convient !

Il y a quelque chose de très féminin dans cette voiture mais, pour autant, ce n’est pas une voiture de femmes. C’est plutôt une voiture qui attire les femmes. C’est la première chose que j’ai ressenti à son volant. C’est une voiture qui se conduit les fenêtres ouvertes et qui attire le regard des jolies filles. C’est une voiture qui devrait avoir 2 places. Une pour vous, une pour elle. D’ailleurs, elle n’a que 2 portes.

Range Rover Evoque

Si la vie n’est pas faite de comparaisons, elle est faite d’associations : Maintenant que nous avons un Range Rover Evoque entre les mains, reste à trouver les bons ingrédients pour passer un agréable week-end. La vie est aussi faite de petits hasards qui nous guident. Personnellement, j’ai laissé une grande place au hasard. Je vous raconte.

Tout a commencé quand j’ai rencontré un des fondateurs de Coyote lors d’un déjeuner. Moi qui pensais que les avertisseurs de radars n’existaient plus, il m’a finalement expliqué le contraire : ils sont de retours, et super opérationnels.

Puis, autre élément du hasard, j’ai gouté quelques gouttes d’un délicieux vin de Bordeaux, le Larrivée Haut Brion. Suffisamment bon pour qu’il me donne envie d’aller visiter son domaine.

Range Rover Evoque

Vous m’avez compris, j’ai pris le Coyote, le Range, l’adresse du château et me voici parti sur la route. Avec un pote, bien entendu. Notre objectif était simple : tester les capacités techniques du Range sur autoroute, en ville et sur terrain hostile. Autre objectif : tester le pouvoir de séduction du Range sur des jolies filles. Nous allions ainsi savoir si Bordeaux proposait d’autres plaisirs que celles des larmes du Christ.

Si l’histoire de vous intéresse pas, vous pouvez regarder les images ou aller directement sur le site de Range Rover, vous trouverez plein d’informations sur cette voiture. Surtout ne vous sentez pas obligé de lire l’article.

Nous avons commencé notre périple vendredi soir. Vers minuit. Pas envie de conduire avec les embouteillages, en prenant la route vers Bordeaux. Première impression, le Range est un boudoir. Les sièges sont confortables, L’écran est super fonctionnel, le son est beau. On est bien installé. Maintenant que l’iPod est branché, la playlist est lancée et que l’itinéraire est configuré, nous partons.

Range Rover Evoque

Première remarque : on monte vite dans les tours, la boite est automatique mais pour retrouver les sensations d’une boite de vitesse on peut utiliser les palettes au volant ou passer en mode sport. Le bruit est beau. 240 chevaux. Ca n’est pas d’une grande finesse, mais le rapport poids / puissance est excellent.

Deuxième remarque : ça consomme plutôt pas mal. Moins que la plupart des SUV, mais il faut vous y habituer. Nous avons à peine le temps de faire quelques kilomètres qu’on découvre que le quart du réservoir a disparu.

J’ai croisé à la pompe un propriétaire de Range Rover Evoque, modèle Diesel, qui lui consomme moins. Il avait l’air très satisfait de la consommation de sa voiture. Faites-lui confiance. Il m’a par ailleurs confirmé que le Range monte sans problème à des vitesses déraisonnables.

On roule sur les 100 premiers kilomètres à une allure raisonnable mais assez rapidement une lassitude s’installe. Cette voiture n’est pas faite pour rouler à 130km sur autoroute. On monte. On appuie. 150, 170, 190, 200. 205. 207. 210 … et enfin 215. C’est déjà mieux. Là, on sent la bête. On se voit déjà arriver à Bordeaux en 4 heures.

Range Rover EvoqueRange Rover Evoque

« L’homme prévoit, Dieu rit » (Proverbe Yiddish). Nous pensions arriver rapidement, mais la pluie s’abat sur nous, nous ralentit. Elle devient trop forte et la visibilité est trop faible. On fera escale sur la route, et on finira la route le lendemain. Sur la check-list, on peut donc déjà cocher 3 cases : On y est bien, elle roule vite, et sur terrain très humide les 4 roues motrices font le job. Mais on n’avait pas de doutes là-dessus.

Alors qu’on reprend la route le lendemain, on découvre notre Evoque avec un œil nouveau : il fait jour. On va désormais conduire une voiture « visible ». Notre 4×4 noir, de nuit, était très discret. De retour sur la route, on est témoin d’un phénomène physique inattendu : notre véhicule exerce sur les individus environnant une force magnétique. Les femmes nous regardent. Avec un œil complice. Nous ne rêvons pas, c’est bien un engin pour célibataires. Je ne vous raconte pas les détails mais je peux vous dire que la soirée passée en compagnie de l’Evoque a duré bien plus longtemps que nous le pensions…

Range Rover Evoque

Il y a vraiment deux catégories de voitures : celles qui s’adaptent à votre rythme de vie, et celles qui vous obligent à vivre différemment. Le Range Rover Evoque est de la deuxième catégorie. C’est une voiture qui ne fait pas de compromis. Elle a autant de défauts que la jolie femme de vous convoitez, mais c’est aussi pour cela qu’on l’aime. Le modèle que nous avons essayé (2 portes, Essence) est une jeune femme enragée et elle n’est pas forcement adaptée à une configuration « familiale ». Préférez alors le modèle 4 portes avec un moteur Diesel.

Cette voiture est une femme un peu capricieuse, mais terriblement excitante. Peut-être pas celle que vous épouserez pour la vie, mais celle qui vous offrira vos 2 ou 3 plus belles années.

Range Rover Evoque

Des années en bonne compagnie puisque ce Range est un véhicule luxueux, beau, confortable, très bien équipé et qui a du mordant. Il est disponible à partir de 33.000€, mais soyez sérieux, prenez le avec toutes les options, et mettez-y le prix qu’il mérite (environ 50.000€).

 

Cet essai a été réalisé avec le Range Rover Evoque Coupé Si4 Automatique Essence 240 chevaux.

Range Rover Evoque

Share the love

Partagez votre avis