Design

Sismeek

Sismeek est née d’un pari audacieux : appréhender la montre comme support visuel, replaçant l’artiste au centre de l’acte de création. C’est ainsi que Bruno Croizé et son équipe collaborent étroitement avec de jeunes talents issus du monde l’automobile, du street art ou encore de l’audiovisuel sur des éditions numérotées très limitées. Plutôt qu’une maison, parlons d’une plateforme ou d’un atelier, où le meilleur de la tradition horlogère suisse se joint au meilleur du design contemporain pour un résultat insolite.

La signature de Sismeek ? Le bracelet interchangeable. Chaque cadran vient accompagné d’un “pack” de trois bracelets de différents coloris et matières. Une innovation qui plaira à ceux qui, comme moi, préfèrent papillonner d’un modèle à un autre plutôt que de se fixer tout de suite. C’est à cela que se résume la véritable magie du projet : rester fidèle tout en faisant des infidélités.

Parmi les 4 designers de la collection actuelle, mon choix s’est tout de suite porté sur Los Patos, un duo latin à la créativité foisonnante.

De véritables génies touche-à-tout, Ines Iglesias et Matteo Mastronardi prêchent le “visual happiness” et sont surtout connus pour leurs performances vidéos dans les clubs les plus branchés de l’Europe. A titre d’exemple, voici ‘Holy Shit’, projetée lors d’une récente soirée au Café A :

Pour Sismeek, le duo signe ‘Sumi Or’, pièce qui se veut une réflexion sur l’esthétique du temps. Tout est parti d’une question fondamentale : comment passe le temps, et surtout, pourquoi ?

Graphique et doré mais étonnamment épuré, le motif pyramidal qui orne le cadran est d’une simplicité désarmante et très élégante.

Au niveau des bracelets, le cuir marron vient casser la sobriété du cadran noir pour une allure plus contemporaine. Les versions noir et blanc, quant à eux, redonnent au silicone – matière peu utilisé dans l’horlogerie haut de gamme – ses lettres de noblesse.

Parmi les modèles incontournables proposés par Sismeek, j’apprécie tout particulièrement la géométrie de la montre Hexacomplexity, fruit de l’imagination du roi du pixel, LX One. Une vidéo *génialissime* créée par l’ariste vous invite à revivre la naissance du projet :

Arro Studio et C-Reel viennent compléter ce tableau avec des montres sobres, simples et très masculines.

Share the love

Partagez votre avis