Culture

Vice Volume 2 Numéro 2

Une couverture pleines de chewing-gums de l’artiste Dan Colen, ça ne pouvait être que le nouveau numéro de Vice.

Parmi les nombreuses publications gratuites qui paraissent aujourd’hui et qui se battent une place chez Colette ou aux Costes, Vice est un de nos favoris, et de loin.

On y trouve un premier reportage saisissant de François Bergeron, journaliste français parti enquêter sur les milices au Niger, un des premiers pays producteurs d’Uranium dans le monde. Il raconte son épopée dans le désert à la recherche de ces fameux rebelles  et comment il se retrouve confronté à une censure qui lui coûtera de peu sa vie.

« Ils étaient carrément énervés. Je ne suis pas d’un naturel parano, mais je pense que la question de me buter s’est sérieusement posée. J’ai commencé à accepter cette idée ».

Un second reportage sur la bande des Skulls & Bones de Sierra Leone, des jeunes qui ont échappé aux exploitations de diamants pour se convertir en pompes funèbres.

« On prie pour qu’il y ait plus de morts. Comme ça on aura plus vite du travail ».

Une séance photo signé Bastien Lattanzio est improvisée dans un hammam parisien (les cent ciels) aux clichés plutôt vaporeux présentant quelques vêtements de chez American Apparel, Florian Denicourt, ou encore Juicy Couture qui ont résistés à la chaleur et aux tentations vites refroidies dans la seconde séance photo « Douche Froide » signé Jonnie Craig.

Les inévitables Do’s and Dont’s toujours aussi délirants mais véridiques.

Des extraits très intéressant et assez insolite du « Book of Lists#3 de Amy Wallace et David Wellechinsky » fait part des morts les plus étranges.

« Août 1981, Simon Longhurst, 11 ans, originaire de Wigan, en Angleterre, passe le dimanche après-midi dans une discothèque ouverte aux enfants. Il s’y adonne au headshake, une danse new wave qui consiste à secouer violemment la tête, sur une musique de plus en plus rythmée. Le lendemain, Simon se met à souffrir de maux de tête. Un caillot de sang se développe rapidement. Il meurt trois semaines plus tard, d’un œdème aigu du cerveau. Le médecin légiste conclut : « mort par malchance ». »

Enfin, rappelons que VICE organise chaque mois une soirée très prisée ou notre cher Harvey (BANDI) s’est fait un plaisir de se mettre aux platines au côté de Samantha Crü.

Share the love

Partagez votre avis